Interview découverte de la startup Tyllt

Découvrez la startup Tyllt imaginée et fondée par Frédéric Cirier. Un service digital qui facilite, sécurise et révolutionne les cautions. Vous allez découvrir au travers de cet échange, ce qui a poussé Frédéric à créer cette startup, le concept et les avantages de celle-ci.

Interview vidéo de Frédéric Cirier, fondateur de Tyllt

Bonjour Frédéric, pourriez-vous vous présenter ainsi que votre startup ?

Bonjour, je m’appelle Frédéric Cirier, et je suis le fondateur de Tyllt.

Il s’agit d’un service en ligne qui digitalise, sécurise et facilite la gestion de vos cautions et plus largement de vos « transactions d’usage ». L’exemple type est la location saisonnière, ou de courte durée, mais cela peut s’appliquer pour les locations de voiture, de bateaux, de skis, de barbecue, de tondeuse, ou même aux prêts !

Quand l’avez-vous créée ?

La société a été créée il y a un an, juste avant le 1er confinement. 

La 1ère version du service (ce qu’on appelle le « MVP » dans le jargon des startups) vient tout juste d’être mise en ligne, début juillet 2021.

Avez-vous créé la startup seul ou avec un autre entrepreneur ?

J’ai créé la startup Tyllt seul début 2020. Un associé m’a ensuite rejoint début 2021. Il apporte des expériences entrepreneuriales, de startups dans « la tech ». Il a également des compétences très complémentaires aux miennes, c’est-à-dire plus orientés marketings produit. 

Comment avez-vous eu l’idée ?

L’idée est venue par hasard au cours de ma vie quotidienne fin 2019. 

Quelqu’un de mon entourage, propriétaire d’une petite maison qu’il louait régulièrement, me racontait la façon dont il gérait un problème avec un locataire qui avait abîmé le plan de travail dans sa cuisine. Face à la rareté de chèques, il s’était mis à demander des cautions par virement et s’imaginait plus à l’abri. Pourtant, il trouvait que cela ne changeait pas grand-chose dans la façon de gérer le litige, il ne se sentait pas plus rassuré et la relation avec son locataire n’était pas plus facile qu’avant, avec les chèques. Il me disait aussi que certains locataires étaient réticents à faire un virement pour déposer une caution et qu’il avait des réservations qui s’annulaient pour cette raison. 

Et, le lendemain, j’ai également parlé par hasard de ce sujet avec une agence de location saisonnière que j’avais contactée pour trouver une location à titre personnel. Elle était en recherche de nouvelles solutions qui lui feraient gagner du temps et de l’argent. Elle se plaignait aussi de comportements de certains locataires qui masquaient ce qui n’allait pas dans le seul but de récupérer leur caution. Finalement, cela générait de l’insatisfaction pour tous, y compris pour les locataires suivants.

Je me suis rendu compte que cette pratique de caution n’est agréable pour personne. J’ai également pris conscience des multiples situations où nous demandons ou déposons des cautions, et à quel point elle est un maillon essentiel d’une transaction d’usage et, en même temps, son principal point de friction. Et, il ne faut pas oublier dans tout ça l’importance des interactions humaines, des relations que nous avons les uns avec les autres, de nos comportements dans ce qu’on appelle l’usage. C’est-à-dire que démarrer une « relation » avec son locataire pour négocier directement, par exemple lors d’un litige, installe un climat de méfiance défavorable à une bonne résolution. Finalement, l’enjeu de la location et de la caution est là, réduire et prévenir des risques de mauvaise utilisation et de litiges « durs ».

L’idée de Tyllt.com est partie de là.

interface du logiciel Tyllt
Interface Tyllt

Pourquoi avez-vous décidé de créer cette startup ?

Le déclic, ce qui a fait Tyllt, c’est la conviction qu’on pouvait faire autrement et mieux, que nos modes de vie actuels, nos pratiques, offrent l’opportunité de remettre le sujet à plat et de proposer de nouvelles choses, plus simples et plus sécurisées. Je me suis même dit qu’avec un bon outil, un propriétaire pourrait même mieux optimiser son investissement et ses locations. 

Quels sont les avantages de Tyllt ?

Les principaux avantages de Tyllt pour la prise de caution sont :

  • vérification d’identité du porteur de la carte
  • compte bancaire du loueur non débité lors du dépôt de caution
  • gérer des portefeuilles électroniques

L’utilisation de Tyllt permet de « sécuriser » sa demande caution. Le propriétaire fait une demande à son locataire qui va la déposer avec sa carte bancaire, sans pour autant que son compte bancaire soit débité, ni que son plafond de dépenses mensuelles soit abaissé. Nous nous affranchissons ainsi des contraintes de montant et de délai de conservation d’une « simple » empreinte. 

Cette prise de caution intègre également des vérifications d’identité du porteur de la carte bancaire, faites par notre prestataire de paiement W-HA, filiale Orange et accrédité ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, de la Banque de France). C’est important, parce que nous pouvons ainsi gérer des portefeuilles électroniques. Nous allons par la suite ouvrir l’utilisation à d’autres moyens de paiement pour le dépôt.

Autour de ce service de base, qui constitue les fondamentaux de la caution, il y en a d’autres qui rendent notre plateforme unique et qui participent à « sécuriser » et faciliter davantage encore la transaction comme le partage de caution, l’état des lieux, le dépôt via un QR Code (très pratique lorsque vous voulez demander ou libérer une caution en face à face, ou que vous gérez plusieurs logements d’un seul bureau comme une agence), la demande de pièces complémentaires.

Le principe général pour « sécuriser la transaction » est d’agir sur les 4 leviers :

  • l’identité,
  • le paiement, (le côté financier de la caution),
  • la relation / l’approche « servicielle »,
  • le cadre de la transaction.

À qui s’adresse votre produit ?

Dans le domaine de la location saisonnière Tyllt est idéal pour :

  • les conciergeries
  • les particuliers propriétaires
  • les multipropriétaires
  • les agences de locations saisonnières
  • les associations comme les bureaux d’élèves de grandes écoles

Le service est disponible pour tous ceux qui sont amenés à demander ou déposer des cautions.

Une fois la caution prise, combien de temps reste-t-elle valide ?

Nous préconisons des durées « raisonnables » de 3 à 6 mois maximum, même si la durée peut être plus longue. Pour l’instant, il vaut mieux également ne pas aller au-delà de la date de validité de la carte bancaire pour éviter la mise à jour des coordonnées de la carte.

Comment ça se passe si le propriétaire souhaite utiliser la caution ?

Tyllt joue-t-il un rôle de médiateur entre les deux ?

Oui, Tyllt est un médiateur entre le propriétaire et le locataire.

Concrètement, comment cela se passe-t-il dans le cadre d’une location saisonnière ?

1ᵉ étape

  • Le propriétaire se crée un compte sur Tyllt et fait sa demande de caution qui sera adressée par mail au locataire. 
  • Ou, s’il souhaite prendre la caution sur place, le propriétaire peut par exemple présenter au locataire un QR Code qui lui donnera accès directement au formulaire de dépôt de caution. 
  • Le propriétaire peut également décider d’activer ou non l’état des lieux à distance, ce que nous préconisons. S’il le fait, le locataire sera invité au début et à la fin de la location à déposer des photos.

2ᵉ étape :

Le locataire dépose sa caution sur tyllt.com. Nous avons pour l’instant retenu le mode de fonctionnement suivant :

  • Pour un dépôt de caution sans création d’un compte Tyllt, nous enregistrons la carte bancaire et faisons une « empreinte » ‘flash’. C’est-à-dire que nous testons la capacité de la carte à payer le montant demandé par le propriétaire dès le dépôt de la caution, plutôt que d’attendre le besoin d’encaisser tout ou partie de la caution.  Si besoin, le locataire est donc amené à rehausser son plafond de dépenses mensuelles pour déposer sa caution. Le montant de la caution n’est pas débité du compte bancaire du locataire. Dès que sa caution est validée, nous libérons l’empreinte, de façon à ne pas pénaliser le locataire dans la suite de son séjour, et nous conservons bien sûr la carte bancaire comme un moyen de paiement « actif ».
  • Pour un dépôt de caution avec la création d’un compte Tyllt, la carte bancaire est déjà enregistrée. Nous ne faisons pas d’empreinte, nous conservons simplement l’enregistrement de sa carte bancaire comme un moyen de paiement « actif ». Le locataire est un Tyllter, nous avons donc sécurisé également son identité et son profil sur notre plateforme. Le Tyllter peut également partager le dépôt de la caution avec d’autres personnes, ce qui signifie aussi associer d’autres cartes bancaires au dépôt de caution.

3ᵉ étape :

A la fin de la location, dans les 7 jours, le propriétaire peut décider d’encaisser tout ou partie de la caution, et même un montant supérieur à la caution (que nous serons alors amené à valider).

  • Dans ce cas, nous préconisons bien sûr de commencer par prévenir le locataire directement.
  • Au moment « d’actionner » la caution, une demande de validation est adressée au locataire, afin d’avoir son consentement plus formellement et éviter les complications qui pourraient suivre.
  • Le locataire peut choisir d’accepter, de négocier ou de refuser. – S’il sélectionne ‘accepter’, le montant demandé est débité du compte bancaire du locataire et versé au propriétaire. – S’il sélectionne ‘négocier’, nous invitons les parties à se contacter. À l’issue de la négociation, le propriétaire libère la caution ce qui clôture la transaction. Ou fait une nouvelle demande d’encaissement (il peut modifier le montant initial ou pas). Cette fois, le locataire peut uniquement accepter ou refuser. – S’il sélectionne ‘refuser’, directement ou après être passé par l’étape de négociation, cela génère un litige chez nous et nous intervenons (nous pouvons par exemple confirmer l’encaissement du montant demandé par le propriétaire, le locataire ne pourra alors plus s’y opposer).
  • Demander l’accord du locataire, évacue le risque d’impayé, demande d’opposition, de remboursement, … de la même façon qu’il peut faire opposition sur un chèque, demander le remboursement d’un prélèvement, etc. Il s’agit donc d’un fonctionnement très proche ou équivalent à celui des autres services de ce type, intégrés ou non à des plateformes de locations.

4ᵉ étape :

S’il y a un problème dans l’encaissement de la caution.

  • C’est-à-dire que le locataire emploie tous les moyens à sa disposition pour refuser le paiement (opposition ou demande de remboursement auprès de sa banque, fermeture du compte, …) ou que le montant est trop important et il n’est pas solvable, ou toute autre situation plus compliquée, alors nous démarrons un contentieux avec nos partenaires, l’un qui est spécialisé dans le recouvrement (accord en cours) et un autre (madecision.com) qui est spécialisé dans la médiation et l’arbitrage à distance, avec des avocats clairement identifiés (toujours cette importance pour nous des relations humaines et « personnelles », par opposition avec des relations « impersonnelles » via des plateaux téléphoniques). 
  • Si aucune de ces solutions ne résout le contentieux, alors l’étape ultime, que nous ne souhaitions à personne, reste le tribunal.

Est-ce qu’une solution est envisagée pour une situation extrême ?

Enfin, nous envisageons également d’ajouter un « bouton rouge » pour le propriétaire. S’il le souhaite, il pourra l’activer ce qui lui permettra d’encaisser la caution directement, sans passer par notre intermédiaire ni par l’étape de validation du locataire.

Dans des situations extrêmes comme celles qui ont pu ressortir depuis le 1er confinement, et face aux difficultés rencontrées par certains propriétaires avec certaines plateformes, c’est une demande qui est remontée et que nous étudions.

Voulez-vous devenir Tyllter ?

Maintenant que vous en savez plus sur l’outil de gestion des cautions Tyllt, si vous êtes intéressé et que vous voulez faire partie des premiers utilisateurs, rien de plus simple, il vous suffit de vous rendre sur Tyllt et de vous inscrire :

Merci à Frédéric Cirier de nous avoir consacré du temps pour faire découvrir sa startup, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou bien à le contacter pour obtenir des informations supplémentaires. 

Si vous avez apprécié le concept de cette interview je vous invite à consulter nos autres interviews découvertes de startups.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *