Le calcul du taux d’occupation en location saisonnière n’est pas très différent de ce qui est fait en hôtellerie, seul le vocabulaire change. Ainsi, on ne parlera pas de notion de « chambre » mais de logement et nuitées (sauf si vous êtes chambre d’hôtes).

Méthodes de calcul du taux d’occupation

Connaître son taux d’occupation est indispensable pour mesurer les performances de son activité de loueur et l’évolution de sa stratégie. Ainsi, en fonction des choix de distribution, de votre stratégie de tarification dynamique ou d’autres actions marketing, vous pourrez comparer les résultats et identifier les actions qui vous permettent le mieux d’améliorer votre taux d’occupation.

Calculer le taux d’occupation d’un ensemble de logements :

Ainsi, si vous gérez et louez des logements entiers (appartements, villas), vous pourrez simplement calculer le taux d’occupation de l’ensemble de vos logements en appliquant la formule :

Nombre de nuitées disponibles = Nombre de logements x nombre de nuitées de la période

Le Taux d’Occupation sera égal au nombre de nuitées louées divisé par le nombre de nuitées disponibles sur la même période

Par exemple si vous gérez 10 appartements et analysez le mois d’août : 10 x 31 = vous avez au total 310 nuitées disponibles

Imaginons que vous avez réussi à louer 278 nuitées sur ces 310 nuitées, votre Taux d’Occupation sera de : 278 / 310 = 89%

Formule de calcul pour un logement précis :

Pour obtenir le taux d’occupation d’un logement précis, il vous suffit de diviser le nombre de nuitées louées sur la période analysée par le nombre de nuitées qui étaient disponibles.

Ainsi, si un appartement à été loué 27 nuits sur 31 disponible, votre taux d’occupation aura été de 87%

En réalisant le calcul du taux d’occupation de chaque logement, vous allez par exemple pouvoir comparer les performances de logements entre eux et ainsi distinguer les bonnes stratégies des mauvaises.

Vous avez aimé cet article ?

Attribuez 5*

Note moyenne 0 / 5. Notes : 0

Soyez le premier à noter ce contenu