fbpx

Les professionnels du tourisme sont fortement touchés par l’épidémie de coronavirus, ainsi que le confinement prolongé désormais jusqu’au 11 mai. L’incertitude règne pour le secteur de la restauration. La saison touristique 2020 en France sera franco-française, voici les indicateurs qui le laissent penser :

  • Air France ne prévoit d’atteindre que 30% de reprise de ses vols en juillet, après une reprise en priorité pour les vols dans l’hexagone. (Source BFM TV)
  • La France, destination refuge pour 90% des familles, qui à 40% font ce choix pour soutenir le tourisme en France (Source Baromètre Campings.com)
  • Certains pays frontaliers auront peut-être maintenu la fermeture de leurs frontières, ajouté à la crainte d’une deuxième vague, incitera certainement les 9 millions de Français qui étaient partis à l’étranger l’été dernier, de rester dans l’Hexagone où, rappelons-le, le tourisme national pèse déjà 80% dans de nombreux territoires, à l’exception de l’Ile-de-France et Paris, et de la Côte d’Azur. (Source Didier Arino, Directeur Général de Protourisme pour Le Figaro)

Partant de ce constat, comment les professionnels du tourisme peuvent-ils se ré-inventer pour capter ces vacanciers, qu’ils soient locaux ou nationaux ?

Le défi de l’alimentation

La restauration et la livraison de repas

Difficile de prédire quand le secteur de la restauration va pouvoir être relancé, une chose est sûre, le confinement à obligé certains à s’adapter, en proposant leurs menus habituels à emporter ou en livraison, il y a fort à parier que cette tendance de la livraison va perdurer. En juillet 2019, le marché de la livraison en restauration était déjà annoncé avec une progression de 20% par an.

Les courses alimentaires

Depuis le début de ce confinement, l’Institut Nielsen publie régulièrement des infographies très claires qui analysent le comportement des consommateurs dans leur acte d’achat. On voit ainsi sur la semaine du 17 au 22 mars, une explosion des achats au Drive de +65%, tandis que la fréquentation des très grandes surfaces est en nette baisse.

En date du 16 avril, cette tendance ne se dément pas, bien au contraire, la demande pour les Drive (+98,8%) et la livraison à domicile (+99,9%) explosent !

Tout va se jouer sur 30 jours

Toujours grâce au Baromètre Campings.com, on voit que 91% des interrogés n’imaginent pas réserver leurs vacances d’été avant la fin du confinement, le 11 mai. Cependant, près de 50% des français comptent réserver leurs vacances dans les 30 jours qui vont suivre la fin du confinement.

Autrement dit, en prenant un marge de 15 jours le temps que l’effet confinement se dissipe et que chacun ait une idée plus claire de la stratégie de déconfinement progressif, on peut imaginer que les réservations de vacances d’été font se faire entre le 11 mai et la fin juin.

Trois enjeux pour les loueurs meublés

S’adapter aux nouveaux usages

Les modalités de la fin du confinement et la reprise d’une “vie normale” seront précisées très certainement par le Président et le Gouvernement avant le 11 mai, toutefois une chose est sûre, cette épidémie va laisser des traces et en premier lieu, de nouveaux usages pour les français.

Les vacances d’été seront très proches de la période de confinement qui aura duré 2 mois en France, les habitudes prises risquent donc de fortement perdurer, les loueurs meublés, qu’ils soient individuels ou qu’il s’agisse de conciergeries et agences professionnelles de la location courte durée, ont tout intérêt à prévoir :

  • Revoir ses descriptions et photos d’annonces avant la fin du confinement : les français qui vont réserver un séjour en France, seront très attentifs et vigilants sur les équipements, pour pouvoir être autonomes dans le logement (machine à laver, piscine privée ou partagée, nombre de salle de bains / WC, congélateur). Il sera donc important de rassurer en mettant en avant ces équipements, mais aussi la proximité du logement avec des commerces, mais comme nous l’avons vu au début de cet article, la présence de Drive de supermarché alentours et la présence ou non de services de livraison de course / repas ou autres services à domicile. Tous ces éléments doivent être indiqués dans les annonces pour se démarquer. En complément du texte, revoyez l’ordre de vos photos ou complétez vos photos pour refléter ces nouvelles priorités
  • Internet haut-débit : la consommation de streaming a elle aussi explosé et la demande de bande passante est plus forte que jamais. Même si chacun aura besoin de s’aérer, ces nouvelles habitudes seront ancrées, sans doute plus encore pour les plus jeunes. Si vous disposez de la fibre, n’hésitez pas à le mettre en avant. Assurez-vous que votre signal Wifi est assez puissant et couvre tout le logement.
  • Cuisine : si vous le pouvez ou si vous proposez déjà ces équipements, mettez en avant vos appareils de petit électroménager, pour montrer qu’il sera possible de faire à manger dans le logement et surtout du matériel à pâtisserie (moules à gâteaux, robot pâtissier, machine à pain)

Rassurer en période transitoire

Il est probable que la peur d’une deuxième vague soit présente à l’esprit de nombreux français. Après avoir rassuré sur les équipements du logement et les services disponibles à proximité, n’hésitez pas à adapter aussi :

  • Vos conditions d’annulation : de nombreuses sociétés de transport ont dores et déjà adapté leurs conditions d’annulation, les rendant plus flexibles pour des trajets sur les semaines et mois à venir. Airbnb et les autres plateformes de location incitent leurs hôtes à revoir leurs conditions d’annulation, pour les rendre plus flexibles et ainsi attirer les voyageurs majoritairement incertains.

J’ai moi-même reçu une demande de réservation via Airbnb, d’un voyageur américain, pour 4 nuits au mois d’août. Mon logement avait toujours des conditions d’annulation strictes. Le voyageur m’a tout de même contacté pour me demander si malgré mes conditions d’annulation strictes, je serais indulgent s’il ne pouvait finalement pas voyager pour des raisons sanitaires :

  • Propreté : la vigilance des voyageurs va être extrême sur la propreté et l’hygiène du logement. C’est peut-être idiot, mais cela va commencer par la qualité de vos photos d’annonce. Montrez un logement rangé, propre, lumineux. N’hésitez pas sur certaines photos à montrer les fenêtres ouvertes, cela donne une impression de fraîcheur. Si votre logement a été vidé durant une longue période, n’hésitez pas à faire faire un ménage en profondeur.

“Profitez-en pour faire un reportage photo et à partager sur votre blog, site, vos réseaux sociaux, votre newsletter, le process de ménage spécial que vous avez mis en place dans cette période.”

  • Services partenaires : il vous reste un peu moins de 4 semaines avant la fin du confinement et le début probable des réservations pour les vacances d’été. Profitez-en pour contacter tous vos partenaires existants ou potentiels, qui pourraient offrir des services à vos vacanciers. On pense tout d’abord aux livraisons à domicile. Mais aussi activités extérieures, visites, etc.

” Mettez en avant vos partenaires locaux, leurs propres précautions sanitaires et montrez à vos vacanciers que vous avez pensé à tout pour leur séjour “

  • Une touche d’humour : pour aider chacun à décompresser, n’hésitez pas à penser à de petits gestes qui feront sourire et ajoutez les en photo sur votre annonce. Par exemple en offrant un kit pâtisserie avec de la farine, de la levure et du chocolat pâtissier. Montrez que vous avez VRAIMENT prévu le stock de papier toilette suffisant. Si votre logement est très spacieux, mettez en avant un espace enfants / ados avec Netflix, Disney+, Prime Vidéo.

Adapter ses prix et nuitées minimum

Le mode de consommation du tourisme a été profondément bouleversé par la crise du Coronavirus. J’ai récemment consacré un article à l’adaptation nécessaire des stratégies de prix et nuitées minimum. Pendant la crise et le confinement, il y a malgré tout des réservations en particulier pour les personnes bloquées dans un autre pays que le leur, mais aussi tout le personnel soignant nécessitant d’être à proximité des hôpitaux et éloignés de leur famille par sécurité.

Mais la reprise des réservations pour la saison 2020 va aussi générer énormément de chamboulements, avec une quantité massive de réservations de dernière minute.

Il est plus que jamais crucial d’être capable de s’adapter et surtout de s’adapter aux changements perpétuels et soudains du marché. La mise en place d’une stratégie de tarification dynamique est selon moi cruciale.

J’ai créé une formation gratuite en 5 jours pour vous aider à franchir le pas et vous adapter à ces changements :

.

Vous avez des idées pour sortir du lot et obtenir des réservations pour votre location courte durée pour la saison d’été 2020 ? N’hésitez pas à partager vos idées en commentaires (et prenez soin de vous !)