fbpx

Je vais vous parler aujourd’hui d’une expérience personnelle, qui me convainc encore une fois de l’intérêt d’une serrure connectée.

Entre la conférence Avantio à Rome et l’évènement HOST à Londres, j’ai réussi à organiser quelques jours en famille à Bruxelles. Nous avons réservé un hébergement Airbnb, très bien, kids friendly, excellente communication avec les propriétaires.

La remise des clés lors de l’arrivée s’est faite à la boulangerie au coin de la rue, via une enveloppe à mon nom. Jusqu’ici rien de problématique, ça n’est pas une méthode désagréable et cela permet de découvrir un commerce à proximité.

La première petite angoisse a été de découvrir qu’un seul jeu de clés était fourni, avec une clé de l’immeuble et une clé de l’appartement. Ok, il ne faudra pas les perdre et s’organiser, si on doit parfois avoir des agendas séparés.

Et ce qui devait arriver, arriva. Lors de notre dernière soirée, j’ai profité de ma présence à Bruxelles pour aller boire une bière avec Pierre-Camille Hamana, fondateur de Smartbnb. Je n’avais plus de batterie, mon téléphone s’est éteint.

2 heures après avoir laissé femme et enfants rentrer à l’appartement, j’y retourne à mon tour et je les découvre, dans le hall de l’immeuble, assis sur la dernière marche, mon plus jeune fils de 2 ans endormi dans la poussette.

Ils n’avaient pas mangé et attendaient là que je leur ouvre, car les clés étaient dans mon manteau.

Alors ok, vous me direz : « Il fallait penser à leur rendre les clés » « Il fallait s’assurer d’avoir de la batterie sur ton téléphone » etc.

Mais sincèrement, l’hospitalité ça n’est pas avant tout « anticiper » et faire en sorte que les voyageurs, se sentent dans un environnement de confort et de sécurité ?

Utilisant une Smartlock Nuki chez moi depuis des mois, je rageais de découvrir ma famille comme ça en ouvrant l’immeuble. Je m’en suis voulu tout d’abord, mais je me suis surtout demandé pourquoi les serrures connectées n’étaient pas plus répandues ?

Les oublis, l’imprévu, c’est le propre de l’être humain, alors pourquoi ne pas utiliser une solution qui permette de palier à cela et ainsi de transformer l’imprévu, en une expérience agréable et mémorable ? Car j’aurais 100 fois préféré me rappeler de ma femme disant : « Mon dieu, heureusement qu’ils avaient une Nuki et que j’ai pu ouvrir la porte avec le code »