1 bouteille de Vittel contre de mauvais avis clients

Si vous ne me connaissez pas encore, vous allez vite cerner mon rapport à la nourriture. Je parlais dans un précédent article de l’intérêt pour les restaurateurs, de faire vivre une expérience à leurs clients. Et bien aujourd’hui, j’ai vécu une drôle d’expérience dans un restaurant d’Aix en Provence.

Nous étions 3, installés à notre table dès 13h15, dans un restaurant pizzeria d’une centre ville d’Aix, le restaurant était plein.

  • Au bout de 5 grosses minutes, nous obtenons les menus.
  • 10 bonnes minutes plus tard, nous pouvons passer commande : 1 menu enfant (steack frites, 1 pizza et 1 assiette de pâtes bolognaises, 1 coca et 1 carafe d’eau
  • 13h45 : le menu enfants arrive
  • 13h50 : nous demandons au serveur de l’eau et il nous répond : « Je n’ai plus de carafes », ce à quoi je réponds : « Oui d’accord, mais on fait comment ? » « Eh bien nous avons de la Vittel en bouteilles » je rétorque alors « Ben non » et la réplique ultime du serveur arrive « Qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? » Il finit par repartir…
  • 13h55 : le serveur revient avec 4 carafes pour les tables assoiffées de la salle, dont la nôtre
  • 14h00 : la pizza et les pâtes arrivent (30 minutes après leur commande)
  • 14h40 : nous partons après avoir payé, personne parmi le personnel nous nous remercie ou ne nous dit « au revoir »

Nous pouvons enfin manger, après avoir enlevé le cheveux féminin trouvé dans mes pâtes.

  1. La question n’est pas de faire de ces incidents, une généralité ou une habitude pour ce restaurant, j’y suis déjà allé auparavant et j’ai toujours trouvé le service et la cuisine plutôt bons.
  2. Cela peut arriver de se laisser déborder, que plusieurs incidents puissent mettre en branle une organisation, mais dans ce cas, n’y-a-t-il pas d’autres façons de gérer les choses ?
  3. Un client lambda qui ne connaît pas l’établissement aura-t-il envie de revenir, après 45 minutes d’attente, des carafes d’eau inexistantes, un serveur pas concerné, un cheveu dans sa nourriture ?
  4. Alors qu’il aurait été tellement simple : de s’excuser pour le retard, d’offrir 1 bouteille de Vittel aux 4 tables qui ont attendu de l’eau pendant 40 minutes, de nous remercier de notre visite et de nous souhaite une bonne fin de journée

Ma réaction pourra peut-être vous paraître excessive, mais je trouve vraiment dommage qu’un tel commerçant apporte si peu d’importance à la relation client.

Une bouteille de Vittel doit coûter moins d’1 euro à l’achat pour un restaurateur, mais combien lui coûtent de mauvais avis clients sur Trip Advisor & cie ?

3 Comments 1 bouteille de Vittel contre de mauvais avis clients

  1. Sophie Gironi // Bleekin

    Comme je le dis souvent en formation, les réseaux sociaux et les sites d’avis auront au moins le mérite de mettre le client à la place qu’il n’aurait jamais dû quitter : au cœur des préoccupations de l’entreprise…

    Reply
  2. Willy

    Le service en France est assez déplorable. On vous balance le plat de bolognaise tiède payé 12€ (des pâtes avec de la tomates, parfois on trouve de la viande … parfois) 30 minutes après la commande. Je ne suis pas un fervent défenseur de l’Amérique du nord mais ma maigre expérience dans ces contrées éloignées m’a montré que le service n’étant pas compris dans les tarifs sur la carte, les serveurs et restaurateurs sont « aux petits oignons » pour les clients car ils savent qu’il en va de leur paye. Le jour ou on fait ça en France, 3 serveurs sur 4 ne sont plus payés …

    Reply
  3. Catherine

    Je côtoie des restaurateurs tous le jours, et je vous prie de croire que bon nombre d’entre eux ne savent pas faire de commerce, n’ont AUCUNE notion de marketing.. Sans compter ceux qui ne savent pas cuisiner..
    Certains font de leur mieux..
    ET heureusement pour nous il y a encore des passionnés qui arrivent à nous régaler…
    Quand on trouve cela, il ne faut pas les lâcher…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *