Le digital d’une municipalité au service de ses nouveaux commerces

Avoir une stratégie digitale en tant que ville en 2016 c’est bien, c’est même indispensable. Et je ne parle pas d’être présente sur les réseaux sociaux, d’avoir quelques affiches avec des hashtags et de publier sur Facebook la date de la prochaine fête médiévale.

Les habitants d’une ville sont selon moi une mine d’or ; les plus actifs sur les réseaux sociaux, sont de véritables supports à l’équipe communication et au community manager. Il faut identifier ces citoyens 2.0, engager la conversation, les fédérer et les valoriser.

Je ne parle pas de collecter des données sur l’urbanisme et la qualité de vie dans la cité, comme le permet l’application TellMyCity ou de révolutionner le dialogue entre le Maire et ses administrés comme le fait José Antonio Rodriguez sur Twitter, depuis sa petite commune d’Andalousie.

Je parle plutôt de fédérer les habitants « influenceurs » et de décupler l’aura de leurs publications, qu’il s’agisse d’articles de blog, photos instagram, tweets, publications Facebook et autres, au service des commerçants et projets de la ville.

Je prends l’exemple d’un lieu ouvert récemment à Aix en Provence : Rue Piétonne, un espace créatif, lieu de vie et de rassemblement pour de l’évènementiel, lieu de partage pour des entrepreneurs connectés. Les fondateurs de ce lieu avaient déjà le réseau et les bons automatismes, pour attirer du monde dès leur ouverture et s’assurer une belle visibilité. Mais est-ce vraiment le cas de tous les (futurs) commerçants d’une ville ?

Créez votre Dream Team

Il ne me paraît pas difficile d’avoir dans votre DreamTeam d’influenceurs municipaux, des fans de gastronomie, de vin, de sport, de photographie, de nature, de mode, de décoration, de musique, etc.

Il est donc facile de préparer un évènement lors de l’ouverture d’un nouveau commerce, en invitant les bons « influenceurs municipaux » en fonction de la thématique.

Au nouveau restaurant de proposer un cours de cuisine en faisant découvrir les plats phares de sa carte, à la fleuriste de proposer un cours de composition florale, à la boutique de sport d’initier les plus casse-cou à l’hoverboard.

Bénéfices :

  • les nouveaux commerçants (mais aussi les autres) vont bénéficier d’une action de communication locale puissante, que vous aurez pris soin de relayer sur les supports de la ville
  • vous valorisez les habitants les plus engagés et les plus « fans » de votre ville
  • vous favorisez des réflexes vertueux de promotion des commerces, de la part des citoyens
  • par effet domino, votre ville est elle aussi valorisée, grâce au dynamisme de vos commerçants

Alors, vous commencez quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *