Interview de Julien Grenet du blog jaimelemonde.fr

J’inaugure cette série de portraits de blogueurs par Julien Grenet, du blog Jaimelemonde.fr. J’ai recontré Julien lors d’un week-end blogueurs à Annecy, avec d’autres blogueurs voyages que je vous présenterai bientôt à leur tour au travers de portraits.

J’ai décidé de vous le présenter, car ce que j’apprécie chez Julien c’est :

  • sa franchise, vous le verrez au travers de l’interview, Julien est franc, ça peut déstabiliser, mais au moins pas de surprise et on sait que l’on est sur des bases solides avec lui
  • sa générosité, j’ai été très touché par son projet « Des Polas et des Mains », qui montre à quel point Julien est généreux envers ceux qui l’ont accueilli (et puis il continue à travailler la pellicule, j’adore)
  • sa créativité, jamais en manque d’idées et sans cesse à peaufiner ses photos et son blog, Julien est méticuleux et propose toujours du contenu de très grande qualité

Bonjour, peux-tu te présenter rapidement ?

Je me prénomme Julien, j’ai 31 ans et je suis  blogueur voyage sur jaimelemonde.fr

sadhu jaimelemondeLe virus « voyage » ça t’a pris quand ?

Ce virus, je l’ai attrapé dès mon premier voyage ! C’était en 2007, au Sénégal. J’étais parti sans trop savoir ce que j’allais y faire, je voulais juste me changer les idées et faire le vide… J’étais resté deux semaines dans un petit village de pêcheurs et cette quinzaine a changé ma vie ! Pour la première fois j’ai compris, qu’ailleurs, on peut faire confiance aux autres. J’ai pris goût aux rencontres et suis devenu passionné par les cultures éloignées. Depuis… Les voyages se sont multipliés, tout comme les rencontres, et ma soif de découverte est loin d’être épuisée !

Ton plus beau souvenir de voyage ?

Ça, c’est la question piège! Il y en a tellement. Bien entendu, les rencontres laissent des traces et marquent l’esprit. L’affectif prend le dessus et on ne peut oublier ceux avec qui on a partagé un morceau de quotidien. J’ai passé quelques jours avec Mono, un jeune sâdhu de 26 ans, à Varanasi sur les rives du Gange. Il m’a ouvert son quotidien, ses pensées et ses rêves. Je ne peux l’oublier, lui et tous ceux qui m’ont considéré comme un individu et non comme un touriste.

J’ai pour habitude d’immortaliser ces rencontres avec une série de photo nommée : « des Polas et des Mains ». J’offre un portrait Polaroid à ceux qui ont marqué mes voyages, en signe de souvenir. Leur portrait est ensuite photographié dans les paumes de leurs mains ouvertes, symbolisant le partage. Au lieu de « prendre » une photo, je préfère en offrir.

des polas et des mains jaimelemonde

Comment qualifierais-tu ton travail de blogueur ?

Bloguer, c’est communiquer et partager. Je passe beaucoup de temps derrière l’ordinateur pour retranscrire mes voyages : rédaction, mise en page, traitement des photos… dans le but d’offrir un contenu original et intéressant à mes lecteurs. Les réseaux sociaux ont aussi un rôle important, il s’agit d’être visible et accessible par n’importe qui. Bien entendu les statistiques comptent mais ne font pas tout.

La qualité et l’originalité du contenu sont, à mes yeux, les plus importants

des polas et des-mains turquie

Quels conseils donnerais-tu à une marque qui veut travailler avec des blogueurs ?

Premièrement, la marque doit effectuer un gros travail de tri dans tous les blogs pour ne choisir que ceux dont la ligne éditoriale correspond à leurs produits ou services. Les hôtels clubs perdent leur temps en me contactant, ma thématique est le voyage aventure, et je ne m’en éloignerai pas.

C’est une question de crédibilité envers mes lecteurs

Deuxièmement, les marques doivent comprendre qu’un blog n’est pas un média traditionnel. Je ne parle, par exemple, que des pays où je suis allé et des produits ou services que j’ai réellement testé. Ça ne sert donc à rien de me demander de relayer un communiqué de presse.

Troisièmement, nous sommes de plus en plus nombreux à avoir franchi le cap : faire de notre blog une profession. Comme n’importe quel artisan, un blogueur paye des charges, des taxes et un loyer chaque mois. Les marques cherchent à augmenter leur visibilité (et donc leur chiffre d’affaires), je ne vois pas pourquoi les blogueurs offriraient cette visibilité juste pour le plaisir.

En effet, un budget est nécessaire pour travailler avec les blogueurs qui vont engager leur image auprès de leurs communautés. De même que les échanges de liens ou les échanges d’articles, je les refuse tous. Gardons en tête que les compagnies cherchent à accroître leur rentabilité, je ne vois pas pourquoi un petit indépendant devrait faire un échange avec une multinationale…

Je préfère rédiger l’intégralité du contenu de mon blog, désolé.

Si je t’autorise à ne garder que 3 objets dans ton sac à dos, ça serait lesquels ?

  • L’indispensable Polaroid et un bon stock de films ! Sans ça, je suis perdu !
  • Je suis blogueur, il me faut au moins un smartphone sous la main pour aller sur le blog, Facebook, Twitter et Instagram (quand le wifi est dispo).
  • Et en troisième, je garde mon passeport ! Comment faire pour passer la frontière sans lui ? 😉

shooting  voyage julien

Pour contacter Julien et découvrir son blog :

julien grenet jaimelemondeJulien Grenet
www.jaimelemonde.fr
Facebook : https://www.facebook.com/JaimeLeMondeFr
Twitter : https://twitter.com/JaimeLeMondeFr
Google+ : https://plus.google.com/+JaimelemondeFr
Instagram : http://instagram.com/jaimelemonde