Gamification, automobile et assurance sont dans un bateau

D’accord des tests ont déjà été menés, en Angleterre par exemple, avec l’offre Pay as you go ; un boitier est placé dans la voiture d’un conducteur volontaire, couplé à un système spécialement conçu par TomTom, l’ensemble des informations de conduite du conducteur sont analysées et chaque mois, en fonction différents critères, le montant de la prime d’assurance du conducteur est ré-évaluée.

fiat eco drive

D’un autre côté, certains constructeurs automobiles s’essayent à la gamification pour aider les conducteurs de leurs véhicules à rouler mieux, consommer moins. Fiat propose son système eco:Drive, via clé USB pour suivre votre comportement routier et comprendre comment réduire votre consommation de co2, le tout allié à un service TomTom intégré, vous permet d’avoir des conseils live pour votre conduite. Les conducteurs de véhicules hybrides intègrent eux aussi de légères notions de gamification (Toyoya, Kia, Honda).

Mais alors pourquoi nos chers constructeurs français, qui veulent tant associer à la vente des véhicules : un crédit, une assurance, un pack entretien et bien d’autres services aux revenus juteux, n’ont-ils pas encore décidé de passer la vitesse supérieure sur le sujet, en proposant une offre globale ?

Il me semblerait tellement opportun de proposer une offre globale pour les véhicules déjà labellisés « green » comme la gamme BlueMotion chez Volkswagen par exemple (embarquant la technologie Start & Stop et de nombreuses autres améliorations) intégrant :

  1. L’assurance auto via le constructeur
  2. Système de navigation TomTom embarqué
  3. Système de contrôle et suivi de la consommation et conduite

Le conducteur sensibilisé à l’environnement, voulant faire des économies, serait ainsi récompensé pour sa conduite économique, grâce à une prime d’assurance modulée en conséquence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *