Emploi et tourisme au TourismApéro #3

Chers amateurs de Tourism’Apéro, ce fut un plaisir de vous recevoir au sein de l’ESCAET le mardi 28 avril pour la 3ème édition de cet évènement.

A cette occasion, nous avons eu la chance de recevoir un panel de participants varié, avec à la fois des représentants de start-ups, d’entreprises déjà bien établies sur le marché du tourisme, des institutionnels, des organismes de formation,… Au total, une trentaine de personnes étaient présentes pour parler d’un thème qui concerne tout le monde, à savoir le recrutement.

A l’origine de cette thématique, une discussion avec Benjamin de Semply Social (agence de communication digitale dans le e-tourisme) lors du premier Tourism’Apéro, sur une problématique qu’il rencontre dans son entreprise: la difficulté d’attirer des talents en PACA. C’était là le point de départ de notre session numéro 3, avec comme exemple concret une offre de Chef de Projet Senior publiée par Benjamin et ses équipes sur LinkedIn qui a reçu de nombreuses candidatures mais au final trop peu de profils intéressants (ou en tout cas suffisamment attirant pour l’agence).

Peut être un problème de support pour les uns ? A moins que ce ne soit la région qui ait du mal à attirer des talents ?

Et plus précisément, y’a-t-il une spécificité dans notre région et particulièrement dans le secteur du e-tourisme ?

L’évolution constante de notre bien aimé secteur du tourisme, oblige sans cesse les entreprises à définir de nouvelles missions à leurs employés, entraînant des besoins dans des expertises et compétences nouvelles qui ne sont pas toujours facilement identifiables et verbalisables de façon claire à la fois pour les entreprises et pour les candidats ou employés en interne qui souhaitent évoluer.

Au niveau régional : autre souci soulevé pour mettre en avant la difficulté de faire converger l’offre et la demande: des informations difficiles à trouver. Anne-France souligne que lors de ses recherches d’emplois pour déménager à Paris, elle a eu beaucoup de mal à trouver les entreprises qui étaient implantées dans la région. Il existe bien des listes mais elles sont floues et peu renseignées.

Pourtant, des organismes et initiatives locaux existent pour aider les entreprises à se regrouper et ainsi être plus identifiables aux yeux des futurs candidats sur leurs activités comme Shakin Provence. La Communauté du Pays d’Aix, présente ce soir là, a également mis en avant les clubs de créateurs ou les pépinières qui s’organisent dans la région pour regrouper sous un même espace des sociétés différentes qui peuvent s’entraider et se compléter.

N’oublions pas le Label French Tech ou le Start-up weekend qui sont des atouts indéniables pour pousser la région PACA comme une zone d’expertise notamment dans les nouvelles économies et la technologie.

Quelques pistes de collaboration possibles entre les membres du Tourism’Apéro lancées :

  • des ateliers pour s’aider mutuellement à concevoir nos annonces et à les mettre en ligne
  • un site répertoriant et présentant les sociétés membres du Tourism’Apéro.
  • renforcement de l’existant et notamment collaboration avec Medinsoft plus étroite (Benjamin et Romain sont sur le sujet)

Pour animer le débat, la question de l’attractivité est posée à Stanislas et Célia, des étudiants de l’ESCAET présents, à des personnes venues de Paris et installées récemment dans la région comme Anne-France et à des participants en recherche d’emploi ou de reconversion. Pour eux, la nouvelle génération, la fameuse Génération Y, est beaucoup plus difficile à séduire que ses prédécesseurs. Il faut lui donner envie de venir rejoindre son entreprise, lui proposer un challenge, la motiver. Les rapports sont donc inversés et l’entreprise doit se vendre auprès des candidats avant que ceux-ci cherchent à se mettre en avant pour postuler. Attention à ne pas oublier cet aspect même s’il n’est pas intrinsèque ni à la région ni au secteur du e-tourisme.

L’un des participants a lancé que la Silicon Valley, au départ, c’était une zone ensoleillée avec quelques entreprises liées à la technologie, une école et un centre de yoga. Avec tous les atouts supplémentaires que possède la zone d’Aix-Marseille, tous les ingrédients sont réunis pour faire de la région PACA un espace d’expertise dans ce domaine dans les prochaines années.

Benjamin propose d’ailleurs de créer une minute offre et demande d’emploi du secteur ( à la fin du Tourisme Apéro) pour que chacun puisse exprimer ses besoins en terme de recrutement (offre et demande, proposition de candidats) le tout en moins d’une minute par personne, ça vous dit ?

Merci à tous de votre participation et au plaisir de vous retrouver au prochain Tourism’Apéro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *